Tampu tocco, Machu Picchu et les mystères des cités incas

Francais | English
   
     
   
   
 

La technique artistique de planification de la cité Machu Picchu se retrouve-t’elle dans d’autres villes incas ? Deux autres cités incas sont bien connues pour avoir la forme d’un animal, Pisaq et Sacsayhuaman. La découverte au Machu Picchu et l’observation d’autres cités a également permis de découvrir d’autres sites ayant la forme d’animaux ou d’individus. Il s’agit par exemple de Choquequiraw, qui a été planifié pour avoir la forme d’un lama, ce qui concorde avec son appellation, par Patrice Lecoq, de site incas des lamas sacrés. Une information intéressante que nous apportent ces différentes observations est l’importance de la tête de l’animal, zone généralement constituée des bâtiments de la cité. Par exemple la forteresse de  Sacsayhuaman est la tête du puma. Nous verrons par la suite ce qu’il en est pour les autres cités. Les différents exemples semblent prouver que la zone située dans la tête de l’oiseau et du caïman de Machu Picchu sont des zones importantes pour la cité.

Méthode d’observation

La méthode à utiliser pour découvrir la forme donnée à une cité ou un site inca est la suivante :

  1. Considérer le flanc de la montagne comme une feuille, le bas de la feuille est le bas de la montagne, le sommet de la montagne est le haut de la feuille.
  2. S’il existe une zone importante de bâtiment, au milieu de terrasse par exemple, alors cette zone correspond à la tête ou à l’œil du dessin. La partie jugé importante de la représentation s’il ne s’agit pas d’un animal.
  3. Une zone habitée peut être composée de différents secteurs. Chaque secteur peut avori une forme sans pour autant que l'ensemble des secteurs ne forme un dessin.
  4. L’œil est souvent représenté d’une façon nette. Un bâtiment précis et souvent important se trouve en lieu et place de l’œil.
  5. Les différences de taille ou de style de terrasse peuvent indiquer un trait du dessin. Une « cassure visuelle » visible au centre d’un groupe de terrasse indique souvent un tracé intérieur au dessin.
  6. Le dessin est toujours une vue de profil, parfois vu du dessus de l'animal (serpent)
  7. Il s’agit d’un animal, une plante ou d’un être humain (Nous n’avons pas encore vu de cas d’objet)


Observations par photos satellites

Les observations ont été principalement faites grâce à des photos satellites et le logiciel Google Earth©. N’ayant pas eut l’occasion de me rendre sur le terrain pour toutes les formes étudiées, certaines formes pourraient être des formes complètement naturelles où d’une date ultérieure aux incas. Je vais donc essayer d’indiquer, à chaque fois, si la forme est selon moi certaine (peu de doute sur son identité ni sur son appartenance à un peuple précolombiens) ou incertaine (interprétation douteuse, création naturelle ou post incas). J’indiquerais à chaque fois les positions des sites sous Google Earth© afin que vous puissiez les distinguer et vous faire votre propre opinion. Les illustrations situées dans sur ce site vous indiqueront l’interprétation.


Les cités et sites considérés

Pisaq (Pisac)
Choquequiraw (Choquekir'aw)
Ollaytantambo
Winay Wayna
Moray
Tambomatchay
Kenk'o (Qenq'o)
Sacsayhuaman
Puca Pucara
Pachacamac
Pisco

Partie I : La vallée sacrée

Partie II : Autour de Cuzco

Partie III : La vallée de L'Urubamba

Partie IV : Pisco

Partie V : Pachacamac



fig. 1
Vue de la cité Machu Picchu

fig. 2
Forme de l'oiseau découverte
avec application de la méthode




 
     
  Nous contacter | Mentions Légales | Recevoir la Newsletter | Liens | Plan du site