Tampu tocco, Machu Picchu et les mystères des cités incas

Francais | English
   
     
   
   
 

La cité « B » et la Grande Pyramide

Au cours de mes recherches j’ai observé deux formes extrêmement étranges sur le versant amazonien des Andes. Ces formes pourraient être naturelles, au même titre que les pyramides de Paratoari. Cependant, leur forme si particulière et si unique dans une zone ne présentant pas les mêmes caractéristiques m’a poussé à les considérées comme étant probablement des constructions humaines. Leur position est également très intéressante, tant au niveau stratégique que pour la vue. Par contre leur taille est si impressionnante que, s’il s’agit de construction humaine, il s’agirait surement des pyramides les plus larges au monde, ce qui semble quand même étrange. En effet, la première, de base carré, fait 400 mètres environ de coté et la seconde, d’une forme de losange, avec au centre une forme circulaire, possède une diagonale de 1km et l’autre de 300 mètres.  Si l’ensemble observé n’est pas de construction humaine, la particularité que possèdent ces zones auraient pu en faire, tout comme les pyramides de Paratoari, des lieux de cultes et donc indiquer l’emplacement d’une zone habitée. En particulier leur sommet, de dimensions plus modestes, pourraient avoir servit à bâtir une ville ou un temple.

Pour l’instant aucune coordonnée ni image de ces sites ne vous sera indiqué ici. Elles seront préalablement communiqué à des archéologues afin qu’ils puissent identifier les sites et éviter que de nombreux pilleurs de tombes se ruent sur les lieux. J’ai nommé la première pyramide la cité « B » car, en amont de celle-ci, se trouve une zone de végétation dont la forme est un B au centre d’un cercle pouvant représenter deux bâtiments au centre d’une place aujourd’hui recouverte de végétation.




Fig 1
Forme approximative de la grande Pyramide
 
     
  Nous contacter | Mentions Légales | Recevoir la Newsletter | Liens | Plan du site