Tampu tocco, Machu Picchu et les mystères des cités incas

Francais | English
   
     
   
   
 


Partie I : La vallée sacrée

Partie II : Autour de Cuzco

Partie III : La vallée de L'Urubamba

Choquequiraw, un lama

Choquequiraw, est une cité incas dont l’étude archéologique est récente. Sur certains de ces murs sont dessiné des lamas grâce à des différences de coloration de pierre. Une fois encore, une observation graphique et architecturale de la cité permet d’y reconnaître un lama, ceci même si les ruines de la cité n’ont pas été encore totalement dégagées de la végétation. On peut distingue une patte, la tête et les oreilles du lama sur la figure 8. Comme au Machu Picchu, la forme des yeux semblent avoir été dessiné grâce à deux bâtiments identiques et de taille importante. La crinière et le museau semblent également délimités par des groupes architecturaux.
Le site de Choquequiraw est très étendu et il est probable qu’il soit composé de plusieurs groupes, représentant plusieurs dessins. L’un d’entre eux ressemble d’ailleurs à une souris, dessiné uniquement à l’aide de terrasse d’agriculture.

Wiñay Wayna, un poisson et une orchidée

La petite cité de Winay Wayna, près du Machu Picchu, présente la forme d’un poisson (fig. 2). L’œil et les nageoires du poisson semblent en expliquer la forme. Wayna signifiant Jeune, est ce que Winay pourrait avoir un rapport avec un poisson ? En réalité, en quechua cela signifierait « Jeune pour toujours » en quechua et serait le nom d’une orchidée rare poussant dans la région. Expliquant surement le fait qu’une zone proche de la cité à la forme d’une fleur (fig. 3).

Machu Picchu, un oiseau, un serpent et un caiman

Toute cette recherche fut initiée par la découverte de la forme d’un oiseau pour le Machu Picchu (fig 4). Cependant, la théorie qui veut qu’elle soit l’ancienne Tampu tocco et que la partie inférieure de la cité corresponde à la citadelle amautas d’origine impliquerait, si donner une forme à la cité était important, que cette partie corresponde elle aussi à un animal. Or les théories et observations antérieures ont identifié la forme de cette partie précise de la cité à un caïman. Mais le dessin mis en évidence est vu depuis la maison du gardien, contredisant mon hypothèse que les bâtisseurs aurait, logiquement, utilisé le sommet du Huayna Picchu pour en dessiner la forme. J’ai voulu donc voir ce que, d’après ma méthode, on pourrait voir depuis le Huana Picchu. De façon moins évidente que la forme de l’oiseau, j’ai tout de même pu distinguer un caïman(fig 5), la queue tournée et longeant le corps, la tête étant encore la zone la plus élevé de la forme . Un élément semble confirmer toutefois la forme : une grosse roche située sur la terrasse supérieure semble indiquée la position de l’œil. Cette zone mériterait d’être dégagée car encore une fois, l’œil ne semble pas avoir d’importance aujourd’hui et il semble y avoir, de façon étonnante, des orifices taillés dans la roche ayant la forme d’yeux.

Si Machu Picchu était composé de plusieurs secteurs ou cité à l’origine, tout comme Pisac, alors il est probable qu’un autre secteur fut celui situé en amont et comprenant l’Intihuatana. En appliquant la règle d’observation on identifie la tête comme étant la zone en relief sur laquelle se trouve l’intihuatana, et on remarque également une terrasse ayant une forme unique et pouvant s’apparenté à l’œil, ainsi qu’une suite de pierres relié par des mini-terrasses en bas de la colline pouvant être identifiée à un croc du serpent. Ainsi ce secteur a la forme d’un serpent(fig 5). Fait étrange, un rocher dans cette zone est appelé par Hiram Bingham le Rocher aux serpents à cause de forme de serpent sculpté sur le rocher. Il s’agit peut être d’un rappel de la forme du secteur. En outre, la fin du serpent semble se situer dans la partie terrasse, expliquant les lignes de séparation graphique entre les terrasses agricoles dans cette zone.

Montesinos dit des Amautas qu’après la mort de Pachacuti VI, ils revinrent à Tampu Tocco pour y enterrer leur empereur mais aussi pour y construire une nouvelle ville. Il se pourrait donc que le secteur en forme de Caïman soit le premier fini, précédent la mort de Pachacuti VI, celui en forme de serpent le second, construit par les survivants Amautas qui construire la ville autour de la tombe de Pachacuti VI, situé sous le temple du Soleil et qu’ensuite, sous l’impulsion de Manco Capac ou peu avant son règne, la forme générale d’un oiseau ait été définie, ajoutant principalement des terrasses aux formes existantes pour aboutir à l’oiseau.

La forme des ruines sur le Huayna Picchu mériterait également d’être analysée mais malheureusement je ne dispose pas de document visuel suffisant.




Partie IV : Pisco

Partie V : Pachacamac


fig. 1
Choquequiraw


fig. 2
Winay Wayna : le poisson


fig. 3
Winay Wayna : l'orchidée



fig. 4
Forme de l'oiseau découverte



fig. 5
Forme serpent et Caïman


 
     
  Nous contacter | Mentions Légales | Recevoir la Newsletter | Liens | Plan du site