Tampu tocco, Machu Picchu et les mystères des cités incas

Francais | English
   
     
   
   
 


L’origine des incas et leur migration

L’origine du peuple inca, c'est-à-dire l’histoire de leurs ancêtres est aujourd’hui incertaine. Venait-il de la région du Lac Titicaca avant de s’installer à Cuzco ou bien d’une autre région. Or, nous venons de mettre en évidence, un fait remarquable des constructions incas. Il est quasiement certain que le plan de Cuzco et la citadelle de Sacsayhuaman ont été construits par les incas. La méthode de construction des villes présentes dans cette recherche est identique. On peut donc espérer qu’en découvrant la plus ancienne des villes possédant cette singularité, on découvrira le point de départ de ce type de construction mais également une origine de la dynastie inca. De nos observations, les villes présentant ce type architecturale sont, pour l’instant, majoritairement au Nord de Cuzco, et non pas dans la direction du sud, là où se trouve le Lac Titicaca. Il faudrait donc analyser l’ensemble des ruines situées entre le lac Titicaca ( Tipon, Piquillacta, Rumicolca, Rachqi ) et la plus éloignées des villes incas au Nord, puis trouver la plus ancienne possédant cette singularité dans la construction. Si la plus ancienne ou les plus anciennes se trouvent au Nord, comme je le suppose, alors les premiers Incas serait arrivé à Cuzco par le Nord, et non pas par le Sud. Et ainsi, la position de Tampu Tocco comme se trouvant au Sud de Cuzco serait réfutée.
Les lignes de Nazca semblent être la preuve graphique la plus ancienne au Pérou indiquant une volonté de réaliser des formes vues du ciel. Il semblerait donc qu’elles aient influé l’art inca à un moment de l’histoire, peut être au travers d’une civilisation intermédiaire, les Huaris par exemple, connus pour assimiler les techniques des peuples conquis. L’évolution architecturale des cités pourrait ainsi nous donner des indications sur la migration des peuples andins. En outre certaines lignes de Nazca représente des animaux de l'amazonie. Peut être donc que c'est grâce à un échange de technique provenant de l'amazonie que les Nazca tentèrent de réalisé ces dessins.

Aujourd’hui les archéologues cherchent l’origine des incas vers le sud (Lac Titicaca et l’empire de Tiahuanaco) ou vers l’est (Amazonie et Pusharo). Leur erreur provient selon moi du fait qu’il s’appuie sur des légendes, mais aussi sur les poteries et sur les découvertes faites à Cuzco, capitale. Or les légendes et l’histoire semblent d’accord sur un fait, la dynastie inca n’est pas originaire de Cuzco. Il y avait donc d’autres peuples à Cuzco avant. La légende liant Manco Capac au Lac Titicaca pourrait très bien provenir d’un mélange de deux légendes. Une partie du peuple vivant à Cuzco provenant de la région du Lac Titicaca a peut être, par fierté, voulut indiquer l’origine des incas dans la région de Puno. Mais cela pourrait être aussi une ruse de la dynastie inca afin de rendre légitime la prise de Cuzco, sachant que leur origine était dans une zone qui leur était déjà fidèle. D’après le mode de fonctionnement des incas vis-à-vis des peuples conquis, et le fait qu’ils obligent les chefs de tribus à posséder une maison à Cusco, on pourrait penser à d’autre forme de ruse de leur part pour fidéliser les peuples. Lorsque Hayna Capac meurt à Tumipampa, la capitale de l’empire incas est désormais en équateur. Preuve peut être une nouvelle fois du choix d’une capitale pour agrandir l’empire. Mais si Cuzco a servit à agrandir l’empire vers le Sud, Tumipampa aurait servit à agrandir l’empire au Nord. Quelle était réellement la capitale Inca avant Cusco. Le seul nom qui pourrait indiquer leur ancienne capitale semble être Tampu tocco.

Le fleuve Urubamba s'appelait Vilcamayu ou fleuve sacrée. Un nom peut être très important car il part de la vallée sacrée pour se jeter beaucoup plus loin dans l'amazone. Est ce que la recherche de la source de la rivière à pu motiver les ancêtres de la dynastie incas à se déplacer en suivant le cours de la rivière. Est ce que le changement de nom pour Urubamba fut un moyen de cacher l'importance de cette rivière et de ce que l'on pourrait trouver en la descendant.


Et aujourd’hui ?

Sans chercher de preuves, essayons de savoir ce que sont devenus les derniers incas. L’armée espagnol réussit à atteindre Vilcabamba sans difficulté et a capturé Tupac Amaru et ses partisans alors qu’ils étaient en train de prendre la fuite. Il parait évident que tous les fidèles de Tupac Amaru ne furent pas capturés. Les restants sont partis au nord ou à l’ouest de Vilcabamba. C’est peut être  pour éviter que les espagnols aillent plus loin au nord et découvrent d’autres cités importantes que le dernier empereur incas résistant se rend, permettant à son peuple de vivre en paix ensuite. Ces derniers vont vivre à l’écart. Après tant d’années de rébellion et cette ultime défaite, pour eux cela indique la fin du combat. Ils connaissent certainement l’emplacement des villes qu’ils ont laissées derrière eux, Machu Picchu, Choqequiraw. Mais ces villes trop prêtes de la frontière avec la zone contrôlée par les espagnols sont trop exposées pour s’y installer, expliquant sûrement leur abandon. Il reste les autres grandes villes de l’empire au nord et à l’ouest, Païtiti peut être. Et c’est surement là que les incas restants allèrent se réfugier et vivre.
Ils ont du y vivre tranquillement pendant de longues années en espionnant les espagnols. Après l’arrivée en masse des espagnols au Pérou, il apparait clair que tout espoir de reprendre le pouvoir était perdu. La population s’est au cours des années, sûrement divisée en deux groupes : ceux décidant de partir se mêler avec les espagnols et ceux restant dans le petit groupe descendant des incas. Il est probable qu’aujourd’hui, certains péruviens habitant la zone au Nord de Espiritu Pampa soient des descendants des incas. L’existence des grandes cités n’a peut être pas été perdu, l’or qui s’y trouvait a peut être même servi à enrichir une partie de cette population. Mais cela doit être un secret bien gardé. Quel évènement pourrait expliquer la perte des informations sur l’emplacement des autres grandes villes incas ? Un massacre dans le but d’empêcher quiconque de révéler le secret ? Une décision collective de se mêler aux envahisseurs mais de ne rien dire à quiconque sur l’emplacement de ces cités. Il est fort probable que Vilcabamba ne soit pas la limite Nord du royaume Amautas. D’autres villes aussi magnifiques que Machu Picchu et Choquequirao ont de fortes de chances de se trouver plus au Nord ou plus à l’ouest.




 
     
  Nous contacter | Mentions Légales | Recevoir la Newsletter | Liens | Plan du site