Tampu tocco, Machu Picchu et les mystères des cités incas

Francais | English
   
     
   
   
 

Partie I : Les écrits de Fernando Montesinos

Partie II : Origine et migration

Partie III : Les incas aujourd'hui

Partie IV : Paratoari & Pusharo

Les pyramides de Paratoari

Ces pyramides sont, d’après les dernières observations, d’origine naturelle. Mais par contre la découverte d’objets incas et les croyances actuelles laissent penser que le site était connu et servait. Les sites autour de Cusco (Tambomatchay, Kenk’o) ont montré que les incas utilisaient les formes naturelles pour obtenir un dessin. S’il on observe la forme des pyramides, à partir des connaissances dont on dispose à présent, on pourrait penser qu’elles puissent avoir été utilisée pour représenter les écailles dorsales d’un caïman. Donc si le site a bien eu une utilisation incas, on doit pouvoir déterminer la position de la tête de l’animal, où se trouverait le lieu important de la zone.

Les pétroglyphes de Pusharo, une carte ?

Les Pétroglyphes de Pusharo sont des symboles dont l’existence à été indiqué pour la première fois par un père dominicain, Fray Vicente de Cenitagoya, en 1921. Leur sens est encore inconnu mais on peut y reconnaitre des symboles liés probablement aux incas. Certaines formes d’animaux ou géométriques semblent représenter des lieux. L’un d’entre eux en particulier, un visage, semble indiquer la position d’une forme naturelle dans la jungle. Les symboles représenteraient-ils parfois des cités incas en reproduisant leur forme architecturale ? Quels serait l’intérêt de mettre une carte a cet endroit précis ? L’archéologue Thierry Jamin étudie actuellement la paroi et a découvert récemment de nombreuses ruines dans la région lors de sa recherche de Païtiti. Les informations sur ses expéditions sont disponibles sur www.granpaititi.com.

L’hypothèse de Thierry Jamin est que les pétroglyphes sont une carte menant à Païtiti. Pourtant il associe la construction de deux cités dans cette région lors de la conquête de l’incas Tupac Inca Yupanqui. Cependant la conquête se fit de Cuzco vers l’amazone, puisque nous savons que les incas étaient à Cuzco à ce moment. Pourquoi Païtiti, une ville importante pour les incas, se situerait en zone ennemi ? Je pense que si les pétroglyphes de Pucharo sont une carte, elle pourrait permettre, lors de sa création, de rejoindre Cuzco depuis ce lieu plutôt que de rejoindre une cité plus loin vers l’est. La progression de l’armée de l’Inca se faisant dans la direction de l’est, il peut être intelligent, vu le terrain, de placer des repères pour revenir sur ses pas, et non pas pour aller de l’avant. Il est probable qu’ensuite le dessin ait été enrichit de nouvelle informations en fonction des cités construites ou découverte plus à l’est. Mais je pense que les Incas ne les connaissaient pas avant de créer la carte. Et donc il ne peut s’agir de Païtiti. Leur logique a été proche de celle du petit poucet ou d’une personne avançant en terrain inconnu. Avoir crée une cité proche de ces Pétroglyphes est également fort probable car la volonté de créer la carte montre un choix humain de définir en ce lieu une étape et cet état d’esprit peut encourager la création d’un poste intermédiaire qui servirait à héberger l’armée lors de leur déplacement depuis Cusco.

Partie V : Païtiti : cité du savoir



Pétroglyphe de Pusharo


 
     
  Nous contacter | Mentions Légales | Recevoir la Newsletter | Liens | Plan du site