Tampu tocco, Machu Picchu et les mystères des cités incas

Francais | English
   
     
   
   
 


Après ces nombreuses découvertes, il semble que les cités incas et nombreuses de leur construction possèdent une planification architecturale correspondant à des dessins devant être observé depuis le ciel. Cette particularité de l’architecture semble être liée avec les lignes de Nazca.
Quelle était la volonté de ces peuples ? Voulaient-ils adresser une réponse à un peuple imaginaire vivant dans le ciel et qui dessinait grâce aux étoiles des formes sur la voute céleste ? La certitude que l’ont peut avoir c’est la volonté des incas et de leurs ancêtres à vouloir dessiner des formes, dans leur cité et leur site, pouvant être vue du ciel. Pour les oiseaus ? Pour les dieux ? Il semble y avoir plus qu’un désir artistique.

Machu Picchu, Choquequiraw, Pisac, Ollaytantambo.... C'est plus d'une quinzaine de dessins que nous avons mis en évidence, en appliqautn toujours la même méthode. Les architectes incas planifiaient donc leur cité et leur site avant leur construction et se tenait à un plan d'origine. D'autre part ils utilisaient les forme naturelles présentes sur le terrain pour aider à définnir les formes. Ceci indique qu'avant même de définir la forme finale des sites, les architectes devaient disposer d'un relevé indiquant le relief et la position des structures.

On sait qu'ils utilisaient des maquettes en poterie pour faire des plans. Il est donc probable qu'on puisse découvrir, parmis certains restes de poterie, le plan original de certains site. Ainsi, des éléments de poterie ne disposant ni de décoration, ni d'intérêt évident, pourrait représenter une maquette de ville. La découverte de ces poteries pourrait confirmer cette hypothèses. Malheureusement la simplicité et la forme étrange ce ces dernières rend leur identification et leur reconstitution difficile.






 
     
  Nous contacter | Mentions Légales | Recevoir la Newsletter | Liens | Plan du site